Recherche Mots Clés
 

Fusarium

Fusarium
  

Les Fusarium sont des champignons filamenteux imparfaits appartenant à la classe des Deutéromycètes. Les formes parfaites (sexuées) connues  appartiennent à la classe des Ascomycètes (Gibberella, Calonectria, Nectria, Plectosphaerella). Ce genre comprend 50 à 70 espèces, dont plusieurs sont phytopathogènes, provoquant sur les plantes cultivées des maladies regroupées sous le terme de fusarioses.

Les colonies, cotoneuses ou floconneuses, à croissance rapide, sont généralement de couleurs claires : blanche à crème, jaune, brunâtre, rose, rouge, violet ou lilas. Les conidiophores sont regroupés en sporodochies, formés de phialides plus ou moins allongées produisant des microconidies (1 à 2 cellules), piriformes, fusiformes ou ovoïdes et des macroconidies cloisonnées fusiformes, courbées, pluriseptées (en forme de croissant) avec une cellule basale pédicellée.
 
Les Fusarium sont cosmopolites et ubiquitaires (céréales, plantes, graines, sol, etc.), très communs. Certaines espèces saprophytes sont accessoirement capables de se développer en tant que pathogènes secondaires sur des tissus végétaux sénescents. D’autres espèces sont impliquées dans des allergies de type I, d’autres dans des pathologies graves, notamment chez les individus immunodéprimés et chez les grands brûlés. Elles peuvent produire de nombreuses mycotoxines relativement dangereuses (trichothécènes, toxine T-2, zéaralénone, vomitoxine, déoxynivalénol, fumonisine, etc.).
 
Les Fusarium ont un intérêt vétérinaire important par la production de zéaralénone qui est un anabolisant et un stimulant de croissance animale, en même temps une substance contraceptive.

Liste des espèces