Recherche Mots Clés
 

Aspergillus flavus

Microscope

Anamorphe
Aspergillus flavus Link

 
Généralité

La distribution de Aspergillus flavus s'étend au monde entier mais de préférence dans les zones tropicales et subtropicales. Cette espèce attire particulièrement l'attention à cause de ses toxines cancerigènes que l'on trouve sur les aliments et les semences.

Cette espèce a été isolée de substrats et habitats divers, entre autres :

  • audiovisuel (négatifs sur plaque de verre non vernis)
  • bois
  • cire
  • composant électroniques (automobiles, aéronefs)
  • cuir
  • équipement électrique
  • matières synthétiques (plastiques, plastifiants)
  • papier
  • peinture (naturelle et synthétique)
  • poussière atmosphérique
  • poussières du sol
  • produits alimentaires (fruits secs, céréales, épices…)
  • textile
  • vernis

A. flavus est une espèce toxique et pathogène pour l’homme. Elle est responsables d’otomycoses (aspergilloses pulmonaires) et de kératites mycotiques. Par l’émission d’aflatoxines, elle peut provoquer des troubles hépatiques graves ainsi que de nombreux cancers (poumon, foie, rate, estomac, colon et reins).

C’est une espèce également entomopathogène.

A. flavus produit des enzymes capables d’inactiver la natamycine (antifongique produit par Steptomyces natalensis).


 
Substrats
 
Pathologies
 
Toxines
 
Enzymes
 
Normes

    C'est une espèce de référence pour les normes suivantes :

    • AFNOR X2
    • NF X41-513
    • NF X41-517
    • NF X41-520
    • NF X41-600
    • NF X41-602

     

 
Description et croissance

Sur milieu Malt-Agar (MA) (pH 6,5)  Colonies à croissance rapide dont le thalle floconneux est d’abord vert-pâle puis devient progressivement vert-jaune en sporulant avec des lignes concentriques plus vertes jusqu’à prendre une couleur « vert de Kronberg ». Le revers est jaune à vert pâle et jaune chartreux au centre. Absence d’exsudat et de pigment soluble. Fructifications asexuées grandes à moyennes. Les têtes conidiennes sont globuleuses, radiées à colonniformes; de couleur vert-jaune, marron-olive à marron. Conidiophores longs de 1 à 1,5 μm sont abondants, incolores, généralement rugueux, mais allant de lisses à fortement rugueux. Les vésicules sont globuleuses à sous-globuleuses. Les phialides (de 30-60 μm) et les métules (16 x 5 μm) sont hyalines à colorées en vert. Les conidies globuleuses à sous-globuleuses, légèrement rugueuses montrent une variation considérable de taille d’une espèce à l'autre (4 à 10 μm); elles peuvent aussi être elliptiques et lisses. Les sclérotes de couleur marron-rougeâtre à marron-pourpre, noirs à la maturité sont globuleux à sous-globuleux ou verticalement allongés.



recto - 26°C

verso - 26°C

recto - 37°C

verso - 37°C

Sur milieu Czapek (pH 5,5)   Colonies à croissance rapide au départ, vert jaune au centre et blanc avec un aspect translucide vers les bords. Le revers est incolore. Absence d’exsudat et de pigment soluble. Le pH du milieu est basidifié (pH final 7,5-8).

 



recto - 26°C

verso - 26°C

recto - 37°C

verso - 37°C

Sur CYA (pH5,5). Colonies à croissance rapide, de couleur blanc opaque devenant vert olive en vieillissant jusqu’à avoir une teinte vert-marron avec des contours très prononcés. Le revers est jaunâtre au départ puis devient marron-clair. Absence d’exsudat et de pigment soluble. Le pH du milieu devient légèrement acide après le développement de l’espèce (pH final 4).



recto - 26°C

verso - 26°C

recto - 37°C

verso - 37°C






Développement sur différents matériaux

L’espèce se développe bien sur tous les substrats étudiés à l’exception du papier édition où la croissance est moyenne et du tissu pur coton où elle est un peu plus faible que la moyenne. L’espèce est très verte sur le parchemin et jaunâtre sur le textile. Sur les autres matériaux, elle est de couleur vert-marron.



Aspergillus flavus sur cuir (fleur)

Aspergillus flavus sur linters de coton

Aspergillus flavus sur papier (journal)

Aspergillus flavus sur textile

 
Biologie

Aw 0,78-0,80

A. flavus est une espèce xérophile, tonophile facultatif. Une croissance optimale est obtenue dans une atmosphère à 80 à 85% d’humidité relative. Son développement est accéléré par la présence de glucose, de saccharose ou de dichloranglycérol.

C’est une espèce mésophile mais qui se développe bien aux températures élevées. Les conidies germent mieux entre 12°C et 37°C. La croissance optimale s’effectue entre 25-42°C, elle est minimale entre 17-19°C et maximale à 47-48°C.

Le meilleur pH pour la croissance est à 7,5 et à 6,5 pour la production de conidies.

Le lumière peut avoir une influence inhibitrice sur sa croissance.



 
Biochimie

A. flavus est une espèce cellulolytique, non kératinophile.

Composés synthétisés :

  • acide 3-nitropropionique
  • acide aspergillique
  • acide cyclopiazonique
  • acide kojique (abondamment)
  • acide oxalique
  • aflatoxines B1, B2, M1, G1 et G2
  • agroclavine
  • anthraquinone (pigment)
  • asparaginase
  • aspertoxine
  • chitinase
  • citrinine
  • composés humiques comme l'acide fulvique
  • diacétoxyscirpénol
  • endo-1,3-β-xylanase
  • enzyme Cx (capable de dégrader la carboxy-méthyl-cellulose à des niveaux très élevés)
  • physcion (pigment)
  • questinee (pigment)
  • enzymes tryptiques
  • ergocryptine
  • ergoline
  • lipase
  • ochratoxine A
  • patuline
  • pectinases
  • phosphatase
  • phytase (modéremment active)
  • protéinases
  • rutinase
  • stérigmatocystine et ses dérivés
  • T-2 toxine
  • urate-oxydase
  • uréase
  • versicolorine A
  • zéaralénone
  • α-amylase
  • β-N acétylglucosaminidase


 
Bibliographie

Abdel Hafez AI, Saber SM (1993) Mycoflora and mycotoxin of hazelnut (Coryllus avellana L.) and walnut (Juglans L.) seeds in Egypt. Zentralbl Microbiol. 148 (2), 137-147.

Abdel Hafez SI, Moubasher AH, Barakat A (1990) Keratinophilic fungi and other moulds associated with air-dust particles from Egypt. Folia Microbiol. 35 (4), 311-325.

Birbir M (1994) Mold strains isolated from unfinished and finished leather goods and shoes. JALCA 89 (1), 14-19.

Botton B, Breton A, Fèvre M, Guy Ph, Larpent JP, Veau P (1985) Moisissures utiles et nuisibles, importance industrielle. Ed. Masson, p 106, 211, 213, 214, 218, 220, 227, 249, 259, 286, 296, 300.

Calvo A, Guarro J, Suarez G, Ramirez C (1980) Air-borne fungi in the air of Barcelona (Spain). III. The genus Aspergillus Link. Mycopathologia 71 (1), 41-43.

Domsch KH, Gams W, Anderson T-H (1993) Compendium of soil fungi, vol. 1, IHW-verlag Pub., 90-94.

El Kadi I, el-Maraghy S, Zohri AN (1994) Mycotoxin producing potential of some of Aspergillus flavus and Eurotium groups from meat products. Microbiol. Res. 149 (3), 297-307

Gallo F (1994) Recherches sur certains facteurs-clés dans la détérioration biologique des livres et des documents. Actes des 2èmes journées internationales d'etudes de l'ARSAG, Environnement et conservation de l'écrit, de l'image et du son. Paris, 16-20 Mai 1994,

Giovanna et al. (1996) Problems in conservation of historic glass plate negatives : state of researches and possible developments. International conference on conservation and restoration of archive library materials. Preprints , Erice , CCSEM , 22-29 Avril 1996. Rome : Instituto centrale per la patologia del libro vol.1, 207-226.

Giuliana MR, Nugari MP (1993) A case of fungal biodeterioration on an ancient textile. Preprints vol. 1 of the 10th triennial meeting of the ICOM Commitee for conservation, Washington DC, USA, 22-27 August 1993, 305-307.

Gonzalez HH, Resnik SL, Vaamonde G (1988) Influence of temperature on growth rate and lag phase of fungi isolated from Argentine corn. Int. J. Food Microbiol. 6 (2), 179-183.

Hubalek Z, Rosicky B, Otcenasek M (1980) Fungi from interior organs of free-living small mammals in Czechoslovakia and Yugoslavia. Folia Parasitol. 27 (3), 269-279.

Inoue M, Koyano M (1991) Fungal contamination of oil paintings in Japan. Int. Biodet. 28, 1-4, 23-36.

Inoue M (1994) Fungal contamination of paint film and plastic wall covering. In Recent advances in biodeterioration and biodegradation, Biodeterioration and biodegradation of natural and synthetic products. Ed. Garg KL, Garg N & Mukerji KG, Calcutta : Naya PROKASH vol 2, 71-80.

Magan N (1993) Early detection of fungi en stored grain. Int. Biodet. and Biodeg vol. 32, 145-160.

Miller M, Palojärvi A, Rangger A, Reeslev M, Kjoller A (1998) The use of fluorogenic substrates to measure fungal presence and activity in soil. Appl. Environ. Microbiol. 613-617.

Montegut D, Indictor N, Koestler RJ (1991) Cellulolytic textiles : a review. Int. Biodet. 28, 1-4, 209-226.

Nigam N, Dhawan S, Nair MV (1994) Deterioration of feather and leather objects of some Indian museums by keratinophilic and non-keratinophilic fungi. Int. Biodet. and Biodeg. 33 (2), 145-152.

Novicova GM (1990) Papers of the conference on book and paper conservation held in Budapest, 4-7 september 1990. Technical association of paper and printing industry, National Szechenyi Library , 515-532.

Parvis M (Sans date) Incidence of aflatoxin producing fungi in Tabriz and its role in hepatic carcinoma. University of Medical Sciences, Faculty of Medicine, Department of Mycology.

Pitt JI, Hocking AD (1999) Fungi and food spoilage. Second edition. A Chapman and Hall Food Science Book, Aspen Publication, Gaithersburg, Marylan, 375-383.

Robledo MS (1991) Caracterizacion taxonomica, ditribucion y algunos aspectos fisiologicos de Aspergillus sp. que deterioran documentos en el Archivo General de la Nacion. Thèse. Facultad de Ciencias.Universidad Nacional Autonoma De México.Mexico, Mexique.

Samson RA, Hoekstra ES, Frisvad JC, Filtenborg O (1996) Introduction to food-borne fungi. Fifth edition. Centralbureau voor schimmelcultures, Baarn, Delft, 60, 245-247, 256, 257, 261.

Shroeder HW, Kelton WH 1975 Production of sterigmatocystin by some species of the genus Aspergillus and its toxicity to chicken embryos. Appl. Envir. Microbiol., 30 (4), 589-591.

Subramanian CV (1983) Hyphomycetes : Taxonomy and Biology. Academic Press Inc., p, 180, 312, 319, 333, 355, 366, 370, 399, 400, 408, 409.

Webster J (1980) Introduction to fungi. Second ed. Cambridge University Press, 309.

Zhori AA, Saber SM (1993) Filamentous fungi and mycotoxin detected in coconut. Zentralbl. Microbiol. 148 (5), 325-332.