Recherche Mots Clés
 

Penicillium frequentans

Microscope

Anamorphe
Penicillium frequentans Westling

Synonyme
Penicillium glabrum (Wehmer) Westling

 
Généralité

Penicillium frequentans se rencontre sous tous les climats.

Cette espèce a été isolée de substrats et habitats divers, entre autres :

  • carrières de craie
  • eau (égouts, mer, marais-salants, estuaires)
  • grottes
  • matières synthétiques (plastifiants, plastiques)
  • mines d’uranium
  • papier (papier, pâte à papier)
  • pâte à bois
  • peinture de chevalet
  • peinture murale (fresques)
  • produits alimentaires (céréales, graines et fruits secs, fruits frais et jus de fruits, produits laitiers, charcuterie…)
  • sols (bruyère, litières de pins, conifères et arbres caducs, rhizosphère des fougères, sapin, pin, tourbière, légumes)

Elle possède une sensibilité modérée aux sols mycostatiques

Présente dans les fabriques de liège, Penicillium frequentans est impliqué dans des cas d'allergies extrinsèques chez certains travailleurs.


 
Substrats
 
Pathologies
 
Enzymes
 
Description et croissance

Sur milieu Malt-Agar (MA) (pH 6,5)  Colonies à croissance rapide, poudreuses vert-gris, striées du centre vers l'extérieur. Revers très pâle, légèrement vert. Les pénicilles sont monoverticillées. Les conidiophores sont lisses, renflés au sommet et mesurant 50 x 150 μm. Ils portent des verticilles de 10-16 phialides ampulliformes mesurant 10 x 3 μm. Les conidies sont globuleuses et lisses avec 3-3,5 μm de diamètre. Le pH du milieu n’est pas modifié lors de la croissance de l’espèce (pH final 6,5).



recto - 26°C

verso - 26°C

Sur milieu Czapek (pH 5,5)  Colonies légèrement blanches, presque transparentes. L’espèce ne modifie pas le pH du milieu (pH final 5,5).



recto - 26°C

verso - 26°C

Sur milieu CYA (pH 5,5)  Colonies vert-gris, striées du centre vers l'extérieur ( semblable à MA), avec des contours plus foncés. Revers vert très pâle. Le pH du milieu n'est pas modifié (pH final 5,5).



recto - 26°C

verso - 26°C





P. frequentans ne se développe pas à 37°C


Développement sur différents matériaux

La croissance de P. frequentans assez lente sur les papiers filtre, édition et journal et le linters de coton où elle prend une coloration vert-gris, est encore plus faible sur le tissu où elle ne se colore pas et garde une teinte blanchâtre. Sur le cuir, elle croît rapidement, et prend une teinte vert-gris au bout d'une semaine. Par contre, sur le parchemin la croissance est beaucoup plus lente.



Penicillium frequentans sur cuir (chair)

Penicillium frequentans sur cuir (fleur)

Penicillium frequentans sur papier (édition)

 
Biologie

Aw 0,80

La croissance de P. frequentans est possible à 5°C mais pas au-delà de 37°C, avec un optimum à 23°C.

La germination des conidies se fait entre 23 et 30°C.

L’espèce se développe bien dans les milieux acides (pH 3,8-4,4).

Après une longue phase de dormance, les spores de P.frequentans peuvent être plus facilement activées en présence d’éthanol ou d’acétone.

L’analyse de l’ADN montre que la souche contient 51% de GC.



 
Biochimie

P. frequentans est une espèce tonophile facultatif.

Elle peut utiliser comme source de carbone et d'azote : l'atrazine, le prométryne, et le simazine.

C'est un champignon osmophile, peu cellulolytique.

Elle est capable de dégrader :

  • la cellulose sous différentes formes sauf native
  • la pectine, l'amidon
  • le métaphosphate
  • les acides fulvique et humique par hydrolyse
  • les hydrocarbures
  • le paraquat qui est un herbicide.

Composés synthétisés :

  • acide amino hadacidine
  • acide astérrique
  • acide citrique
  • acide fréquentique
  • acide oxalique
  • acide succinique
  • acide tartrique
  • alpa-L-fructosidase
  • alpha, béta, gamma-hydroxybutyrates
  • alpha-D-galactosidase
  • alpha-D-mannosidase
  • anthraquinone (pigment)
  • béta-D-acetylglucose aminidase
  • citromycétine
  • émodine
  • fréquentine
  • hadacidine
  • acide carboxypeptidase
  • néphrotoxique citromycétine
  • palitantine (antifongique)
  • palmitate d'ergostérol,
  • pectine méthyl-estérase
  • polygalacturonase
  • questine (pigment)
  • questineol (pigment)
  • sullochrine hydroxybenzophénone
  • sulochrine oxydase (forme du bisdichlorogéodine à partir de la sulochrine (protéine cuivrée)

P. frequentans est capable d'inhiber la croissance de micro-organismes tels que Streptomyces griseus, Erwinia carotovora, Staphylococcus aureus, Beauveria bassiana, B. brogniartii, Fusarium sporotrichioides ainsi que le développement des infections de Pythium dans les moutardes et les jeunes plants de betterave.

Les peptidogaladomannanes de la paroi cellulaire sont des antigènes très actifs

Au cours du stockage en silo des céréales, la contamination par P. frequentans provoque une acidification du substrat.

P. frequentans est impliquée dans des cas de toxicose. Elle peut produire des traces d'aflatoxines et diverses molécules peu toxiques telles que l’acide fréquentique et la fréquentine



 
Bibliographie

Botton B, Breton A, Fèvre M, Guy Ph, Larpent JP, Veau P (1985) Moisissures utiles et nuisibles, importance industrielle. Ed. Masson, p. 176, 211, 212, 217, 218.

Domsch KH, Gams W, Anderson T-H (1993) Compendium of soil fungi, vol. 1, IHW-verlag Pub. 568-570.

Huang KX, Iwakami N, Fujii I, Ebizuka Y, Sankawa U (1995) Transformations of Penicillium isladicum and Penicillium frequentans that produce anthraquinone (pigment)-related compounds. Curr. Genet. 28 (6), 580-584.

Huang KH, Yoshida Y, Mikawa K, Fujii I, Ebizuka Y, Sankawa U (1996) Purification and characterization of sulochrin oxidase from Penicillium frequentans . Biol. Pharm. Bull. 19 (1) 42-46.

Inoue M, Koyano M (1991) Fungal contamination of oil paintings in Japan. International Biodetereoration and biodegegradation 28 (1-4), 23-36.

Moral AJ, Arias J, Garcia MA, Abengozar R, Peraz-Carral C, Senent CJ (1994) Extrinsic allergic alveolitis caused by Penicillium frequentans. Review and presentation, a case. Arch. Bronconeumol. 30 (9), 462-464.

Nordlov H, Gatenbeck S (1982) Enzymatic synthesis of (+) and (-) bisdechlorogeodin with sulochrin oxydase from Penicillium frequentans and Oospora sulphurea-ochracea. Arch Microbiol. 131 (3), 208-211.

Pitt JI, Hocking AD (1999) Fungi and food spoilage. Second edition. A Chapman and Hall Food Science Book, Aspen Publication, Gaithersburg, Marylan, 243-244.

Samson RA, Hoekstra ES, Frisvad JC, Filtenborg O (1996) Introduction to food-borne fungi. Fifth edition. Centralbureau voor schimmelcultures, Baarn, Delft, 152.

Smith G (1969) An introduction to industrial mycology ,Sixth edition, Ed. 215.

Ulezlo IV, Zaprometova OM, Ozerskaia SM, Bezborodov AM (1980) Microorganisms that produce alpha-galactosidase, alpha-mannosidase, alpha-fucosidase and beta-acetylglocosaminidase, Mikrobiologiia 49 (2), 265-268