Recherche Mots Clés
 

Myrothecium verrucaria

Microscope
Anamorphe
Myrothecium verrucaria (Alb. & Schw.) Ditm. Ex Steudel

Synonyme
Peziza verrucaria Alb. & Schw.
Gliocladium fimbriatum Gilm. & Abbott
Metarrhizium glutinosum Pope
Starkeyomyces koorchalomoides Agnihothrudu

 
Généralité

Cette moisissure est cosmopolite avec une distribution mondiale.

Cette espèce a été isolée de substrats et habitats divers, entre autres :

  • forêt
  • matières synthétiques (plastique)
  • papier
  • plantes
  • dunes
  • sol (rhizosphère)
  • textile

M. verrucaria est très sensible aux rayonnements gamma.


 
Substrats
 
Enzymes
 
Normes

    C'est une espèce de référence pour les normes suivantes :

    • AFNOR X2 cuir doc1
    • NF X41-501
    • NF X41-513
    • NF X41-517
    • NF X41-600
    • NF X41-602
 
Description et croissance

Sur milieu Malt-Agar (MA) (pH initial 5)  Espèce à croissance lente dont le thalle est blanc velouté avec apparition de pustules noires luisantes au cours de vieillissement. Le revers est jaunâtre, crème à rosâtre en périphérie. Phialides sont cylindriques groupés par deux ou six en pinceaux serrés, parallèles. Conidies olivacées unicellulaires, elliptiques avec une extrémité tronquée et une autre portant un appendice en éventail de taille 6,5-8 x 2-5 μm. Les conidies sont portées par un large pied court entourés d’une couronne de mycélium blanc. La croissance de l’espèce modifie faiblement le pH du milieu (pH final 5,5).



recto - 26°C

verso - 26°C

Sur milieu Czapek (pH initial 6)  Colonies à croissance modérée, très craquelée et légèrement bombée au centre, de couleur beige. Le revers est de couleur crème.



recto - 26°C

verso - 26°C

Sur milieu CYA (pH initial 6)  Colonies de couleur blanche et d’aspect velouté, à croissance plus rapide que sur les autres milieux, se partageant d’abord en deux moitiés plus en quatre, huit... Le revers craquelé est de couleur crème jaune. La croissance de l’espèce basidifie le milieu (pH final 9).



recto - 26°C

verso - 26°C





M.verrucaria ne se développe pas à 37°C


Développement sur différents matériaux

M.verrucaria se développe très lentement sur tous les papiers testés : linters de coton, édition, journal, et papier filtre. Par contre, M.verrucaria se développe bien sur le textile en coton.



Myrothecium verrucaria sur parchemin

Myrothecium verrucaria sur textile (coton)

 
Biologie

La température optimale de croissance est de 27°C, la température minimale de 12°C. La moisissure pousse encore à 35°C mais pas à 37°C. Elle ne survit pas à des températures supérieures à 50 °C pendant 30 minutes.

La production de conidies est indépendante de la lumière mais il y a deux rythmes qui régulent la sporulation.



 
Biochimie

M. verrucaria est une espèce fortement cellulolytique.

Les supports constitués de dextrine et de L-arabinose sont très favorables à sa croissance, un peu moins pour l’amidon.

La moisissure a besoin d’azote, de phosphore, de magnésium, d’acide organique pour sa croissance.

Composés synthétisés :

  • coprogène B
  • cellobiase
  • cellulase
  • Cx (produit sur glucose -ou glycérol-)
  • pectinase
  • transglucosidase
  • gliotoxine
  • glutinosine (antifongique)
  • muconomycine A
  • rodidines A,B,D,E et H
  • rugulosine (antibiotique capable d’inhiber la multiplication des phages)
  • verrucarines A,B,C,D,E,F,G et J
  • 1,3-β-D-glucanase


 
Bibliographie

Botton B, Bretton A, fevre M, Guy Ph, Larpent JP, Veau P (1985) Moisissures utiles et nuisibles -importance industrielle. Collection biotechnologies. Edition Masson. p 154, 155, 216.

Cahagnier B, Dragacci S, Frayssinet C, Fremy JM, Hennebert GL, Lesage-Meessen L, Multon JL, Richard-Molard D, Roquebert MF (1998) Moisissures des aliments peu hydratés. Lavoisier Tec & Doc. P 68, 89.

CAB International Mycological Institute (1984) Biodeterioration 6. Proceeding of the sixth international biodeterioration symposium. August 1984. p 162, 364

Domsh KH, Gams W, Anderson T-H (1993) Compendium of soil fungi. (volume 1). Publication : IHW-VERLAG. p 485-487

Flieder F (1994) Recherches sur l’effet du Rayonnement gamma pour la désinfection des papiers. Actes des 2 èmes journées internationames d’études de l’ARSAG. Environnement et conservation de l’écrit, de l’image et du son. 16-20 Mai 1994. PARIS. p 79-86.

Gallo F (1994) Recherche sur certains facteurs-clés dans la détérioration biologique des livres et des documents. Actes des 2 èmes journées internationames d’études de l’ARSAG. Environnement et conservation de l’écrit, de l’image et du son. 16-20 Mai 1994. PARIS. p 63-69

George L, barron Ph-D (1972) The genera of hyphomycetes from soil. Robert E.Kriger publishing compagny. p 234

Hawksworth DL, Sutton BC, Ainsworth GC (1983) Dictionary of the Fungi. Seventh Edition. Commonwealth Mycologial institute.

Subramanian CV (1983) Hyphomycetes Taxonomy and Biology. Published by Academic Press Inc. p 337, 355, 388.