Recherche Mots Clés
 

Bienvenue sur Mycota

Livre Moisi


Tous les biens culturels présents dans les fonds de musées, d’archives et de bibliothèques doivent être conservés le plus longtemps possible et, pour ce faire, il faut les maintenir dans un environnement approprié. Parmi les multiples causes de dégradation qui les menacent, la présence de moisissures est l’un des problèmes les plus fréquents et constitue un risque tant pour les collections que pour le personnel. En effet, ces micro-organismes peuvent détériorer, dégrader, voire détruire, tous les matériaux constitutifs des collections. Par ailleurs, certaines espèces de moisissures peuvent être toxiques ou pathogènes, et leur présence est alors un danger pour la santé. L’inhalation de spores et d’éléments mycéliens émis en quantité dans l’air, ainsi que leur contact, entraînent des pathologies respiratoires et cutanées diverses, parmi lesquelles les manifestations allergiques occupent une place prépondérante.




Pour combattre efficacement ces micro-organismes, il est important de connaître leur structure et leur fonctionnement. Nous présentons ici, les moisissures les plus fréquemment rencontrées sur les biens culturels et dans les locaux de conservation des fonds et des collections. Pour chaque espèce considérée, la base MYCOTA donne accès à :

  • des informations textuelles sur la morphologie, la biologie, la physiologie, le mode de développement et les particularités biochimiques, toxicologiques et pathologiques,

  • des images : courbes de croissance à 26 °C et 37 °C sur différents milieux de culture ; observations microscopiques de leur structure morpho-ontogénique ; photographies illustrant leur développement sur divers milieux de culture, ainsi que sur quelques matériaux constitutifs de biens culturels.


La base MYCOTA est destinée en premier lieu aux professionnels de la conservation-restauration. Les informations qui y figurent proviennent d’expérimentations et de recherches bibliographiques effectuées au Centre de Recherche sur la Conservation des Collections (CRCC).

Composée pour l’instant d’une vingtaine d’espèces,  MYCOTA s’enrichira progressivement au fil des observations, puisque pas moins de 300 espèces de moisissures sont susceptibles de contaminer les biens patrimoniaux.



Ce site web est optimisé pour une navigation sur Mozilla, Opera ou Internet Explorer 7 (ou supérieur).